Le Village artisanal, un pôle d’excellence pour l’artisanat burkinabé.

02/02/2010 - Pays : Burkina Faso - Imprimer ce message

Entretien  réalisé avec  Mme Patricia A.Badolo/Poyga, gestionnaire du village artisanal de Ouagadougou situé 01 BP Ouagadougou 01 Boulevard Tansoaba Kiema ( www.villageartisanal-ouaga.com ).

Imaginez de longues allées regorgeantes de mille et unes étoffes, de bijoux et d’objets sculptés. Une sorte de caverne d’Ali Baba en somme, dont le sésame est à portée de main : Bienvenue au village artisanal de Ouagadougou.  L’image d’Epinal pourrait prêter à sourire, mais le village de l’artisanat est aujourd’hui une des institutions qui fonctionne le mieux dans la capitale du Faso. Label de qualité, reconnu à l’échelle locale et internationale, il est un tremplin pour tous les artisans qui  y travaillent.

Crée en octobre 2000, le village artisanal est né d’une initiative du Président de la République Blaise Compaoré et vient répondre à une demande d’infrastructure pour l’artisanat burkinabé. Projet financé par l’Etat Burkinabé, la chambre de commerce et d’industrie et le Grand Duché du Luxembourg, le village devait accueillir à l’origine quelques trois cent artisans venus des quatre coins du pays et sélectionnés sur des critères d’expérience et d’excellence. Aujourd’hui, alors que le village fonctionne sur fonds propres depuis 2008, appuyé par la Chambre de Commerce et de l’Industrie et par l’Etat Burkinabé, il regroupe 500 artisans répartis en groupements économiques qui représentent plus de trente métiers tels que la bijouterie, la sculpture sur bronze, la poterie, la peinture etc. En tout, soixante douze chefs d’ateliers ont été sélectionnés pour une durée de sept ans par un jury professionnel composés entres autres d’artisans, de membres de l’administration du village, de représentants de la Chambre de Commerce et du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO). L’année prochaine aura lieu la première rotation des artisans arrivés il ya 7 ans, et marquera un tournant dans l’histoire du village qui s’apprête à entamer une deuxième vague de sélections. Et si les artisans présents, sur place,  sont aujourd’hui réticents au départ, on peut gager que le réseau qu’ils ont pu acquérir pendant ces années leur permettra de continuer leur réussite en dehors du village.                                                                                                                                                                 Le fonctionnement du site est assez simple : chaque chef d’atelier est en charge de sa production et peut prendre jusqu’à huit ouvriers ou apprentis qu’il s’engage à former afin de permettre un transfert de compétence et de participer à l’émergence de jeunes talents sur le marché local.  L’administration du village appui, elle, les artisans dans les domaines de la commercialisation, de la gestion et de la formation. Par ailleurs elle possède une salle d’exposition-vente, dite show room,  de 300 m2 ouvert 7 jours sur 7 et dans laquelle  sont sélectionnées chaque semaine les meilleures productions du site. Les artisans présents sur place paient à l’administration du village un loyer modéré pour l’occupation de leurs ateliers ainsi qu’une commission sur la vente de chaque objet.

Du point de vue du public, le village de l’artisanat  cherche à atteindre à la fois les burkinabés, les touristes et les marchés internationaux et multiplient les initiatives pour les toucher tous en même temps. Son atout : regrouper ce qui se fait de meilleur en matière d’artisanat  dans un seul et même endroit. Son défi, ne pas servir uniquement de vitrine touristique et parvenir à intéresser et séduire également les ouagalais. En effet, si à l’échelle internationale le village artisanal est d’ores et déjà implanté dans les foires de New York, Los Angeles, Paris et Berlin et séduit le public étranger en multipliant sa communication dans les ambassades et les hôtels,  il ne délaisse pas pour autant le public local. C’est pourquoi le village est également doté d’un espace pour les cérémonies (mariage, baptême etc ) pour attirer en son sein de nombreux ouagalais sans qu’il ne soit d’abord question d’artisanat. D’autre part,  le village est au rendez-vous des temps fort de la vie des burkinabés et marque les évènements comme les fêtes de Noël, la Saint Valentin ou l’annonce des vacances par une série de spots publicitaires à la télé, à la radio et dans les magazines spécialisés. Mais surtout, les scolaires sont invités à visiter régulièrement le village et à se former aux différentes techniques présentes sur place. Ils sont les meilleurs ambassadeurs du village, car leur plaisir et leur curiosité les poussent à revenir … accompagnés de leurs parents.

Ainsi,  si les ambitions affichées du village de l’artisanat sont d’ordres économiques et  touristiques dans la mesure où les ventes sont une des conditions sine qua non de son bon fonctionnement, il n’en demeure pas moins que ce site garanti l’excellence et la perpétuation de l’artisanat burkinabé et compte, en ce sens, parmi les institutions culturelles du pays. Sa réussite permet une revalorisation nécessaire des artisans dans leur propre pays
 et invitent les burkinabés à s’ouvrir à l’art par le biais de la décoration intérieure et du plaisir d’offrir.

 

Fodé  et Zoé

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Clo
le 04/02/2010 à 15:01:51
Cooooool, ils font de la pub à la télé !!!
Par Cécile
le 04/02/2010 à 18:29:36
Tombée sous le charme des bronzes en général et la "grâce" en particulier : quelle allure, quelle finesse et .... que de grâce effectivement !
Continuez à nous faire découvrir et rêver.
Par moses
le 10/02/2010 à 13:39:51
c genial!!!!! je suis fier de votre bon sens de la culture en generale.car, seule la culture,reste une identité losque tu l,adapte.rester fort et souder, bisou a ts les deux.peace!
Par Elie
le 23/09/2010 à 13:29:10
partisane de l'artisanat africain, ce village devrait faire école dans les autres pays africains car c'est une véritable alternative aux problèmes de chômage des jeunes.Et quel talent, pour nos artisans!

du courage
Emy

Laisser un commentaire

Copyright © Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.